Chevrolet Silverado 2017, Pick-up vous avez dit Pick-up


Image de chevrolet silverado

Chevrolet a de prime abord choisi la désignation Silverado pour qualifier un package haut de gamme pour ses pick-up C/K, Tahoe et Suburban entre 1975 et 1998. A partir de 1998, l’appellation Silverado prend sa propre lignée de modèle et Chevrolet le développe dans une vaste gamme de camionettes allant de la simple cabine jusqu’aux gabarits les plus imposants. Jusqu’en 2006, la première génération, sortie en parallèle au GMC Sierra (dualité dynamique du groupe Général Motors) démontre ses atouts face au Ford série F qui accapare la majorité des estimes. En 2007, la 2ème génération est directement récompensée comme camion de l’année. Depuis 2014, une 3éme filiation a pris le flambeau regagnant le même titre que son prédécesseur. Le succès est tel le 10 millionième modèle est sorti des usines début 2016. Le Chevrolet Silverado 2017 s’impose en mastodonte : l’imposante calandre pourvue d’éléments chromés horizontaux, les dimensions étirées du pare-chocs, les LED puissantes et nombreuses garantissent l’effet de massivité et de robustesse. Le dessin sculpté du capot ajoute un dynamisme certain. La caisse arrière est spacieuse et renforcée : pouvant accueillir jusque 1, 021 T de matériels, elle se constitue d’acier laminé, elle est dotée de 4 crochets d’arrimage de série et accessible par marche-pied situé sur le pare-choc. Dans sa génération, le Silverado abandonne la plate-forme 900 au profit d’une structure en acier très haute résistance. Afin de gagner en masse, l’hydroformage est de rigueur, l’acier par cette méthode conserve ses propriétés de rigidité tout en perdant du poids ; l’aluminium s’invite pour le capot, la motorisation et les bras. La tenue de route s’améliore nettement grâce à l’atténuation des vibrations (ressorts de suspension montés sur amortisseurs) et la direction assistée à crémaillère n’entre pas en jeu à allure prononcée, elle facilite juste la conduite en faible vitesse. Fort d’une fiabilité et d’une résistance à toute épreuve, le Ford Silverado 1500 conserve ses motorisations EcoTec 3 : le V6 de 4,3 L - le V8 de 5,3 L - le V8 de 6,2 L. Ces moteurs développent respectivement 285 ch. - 355 ch. - 420 ch. pour des capacités de traction de 3,447 T - 5,035 T - 5,670 T (le plus élevé dans la catégorie). En ce qui concerne les “Heavy Duty” (configurations 2500 et 3500), un Vortec V8 de 6 L affichant 360 ch. et un tout nouveau Duramax V8 de 6,6L à 445 ch. sont à disposition. Digne d’un salon, les fauteuils sont conçus par une mousse de forte densité pour un confort et une longévité accrus. L’habitacle contient deux boites à gants, de vastes vide-poches et un volumineux coffre central servant également d’accoudoir ; 4 prises de courant de courant auxiliaires, des ports USB sont également disponible. Sur l’écran tactile de 7 pouces, toutes les fonctionnalités modernes sont actives. L’application My Chevrolet sur Smartphone permet de lui envoyer des informations de trajets, musiques ..., elle permet de surcroît un arrêt ou démarrage du moteur, un verrouillage ou déverrouillage des portes. Avec 574876 unités sorties d’usine d’assemblage en 2016, Chevrolet se réjouit d’un bon lancement du Silverado 2017 et espère accroître ses ventes pour un cru sous le signe des meilleurs auspices.