Image de ford mustang

En 1968, Steve Mac Queen confie la réalisation de ce film à Peter Yates remarqué l'année précédente pour "Trois Milliards d'un coup". Ce film d'action adapté d'un roman de Robert L Pike "Mute Witness" restera gravé dans l'histoire du cinéma. Il est marqué par la première vraie course poursuite qui l'a rendu si célèbre et non par la simplicité du scénario ou de l'intrigue.

Tout le tournage s'est effectué en condition réelle et sans aucuns trucages. Il a fallu trois semaines, deux Mustang et deux Charger, il a eu lieu dans les rues de San Francisco avec l'entière collaboration du maire de la ville qui pour le coup c'est fait subventionner la construction d'une piscine (pas une privée!). Seulement trois agents pour bloquer les rues et assurer la sécurité, aujourd'hui il aurait fallu vingt fois plus d'effectifs pour réaliser une telle scène.

Pour en venir au fait, le lieutenant Franck Bullitt est incarné par un séducteur Steve Mac Queen. Il est on ne peut plus courageux dans tous les sens du terme puisqu'il refuse tout doublage. Dans le scénario, il mène l'enquête sur le meurtre d'un témoin qu'il avait à charge. A bord de sa Ford Mustang Fastback de 1968, il poursuit pendant près de dix minutes les tueurs et leur Dodge Charger ; cette scène est devenue mythique tant les prises de risques ont été surprenantes mais surtout filmées avec des angles de vue rendant plus fort le réalisme déjà présent.

Le positionnement capital des caméras a prouvé son efficacité : celle embarquée rend une subjectivité comparable aux jeux vidéos actuels, on se prend littéralement pour le pilote, les autres extérieures rendent plus compte de l'action avec des plans larges. Les muscle-cars sont fascinants de superpuissance dans un décor brut ; le dénivelé cassant des rues de Frisco rend le pilotage très ardu, l'art de l'habileté de conduite devient l'essence même du film.

L'Oscar du meilleur montage a été attribué à Bullitt lors de sa sortie. Ce triomphe du box-office a largement contribué à la promotion des voitures américaines de légende et voit même perpétuer son nom aujourd'hui, on remarque une notamment une brillante édition de la Ford Mustang 2008. Avec la recette méritée de presque 20 millions de dollars on pouvait s'attendre à un remake, c'est Brad Pitt qui tient le rôle de Bullitt, crèvera-t-il l'écran ? Peut-être mais on ne peut pas espérer une course poursuite de l'envergure de l'original, on s'attendra davantage aux "Bullshit" qui manqueront pas de ponctuer les dialogues comme tout film d'action moderne qui se respecte et qui ne défrayeront pas la chronique pour son usage comme ce fut le cas.