Dodge Durango 2018, le big SUV qui devient sportif


Image de dodge durango

Avec une part de marché si importante, Dodge se devait de lancer son premier SUV de taille moyenne afin de concurrencer le Ford Explorer déjà présent depuis le début des années 90. La réponse tardive sur ce segment arrive en 1997 quand Chrysler encourage sa filiale pour développer le Durango. Le nom est repris d’un Etat mexicain et résonne bien dans la tendance du mouvement SUV. La première génération (1997-2003) reprend la plate-forme du pick-up Dakota et présente déjà une gamme étendue de versions. A partir de 2004, le Dodge Durango évolue de catégorie, il appartient maintenant au segment des plus grands SUV reprenant le flambeau du Ramcharger. Après une année sabbatique, le Durango revient en pleine forme pour une nouvelle génération en 2010. Dans son usine d’assemblage aux côtés du Jeep Grand Cherokee dont il partage la structure et de nombreuses pièces mécaniques, le Dodge Durango bénéficie d’une côte de popularité grandissante, l’essor des niveaux de finition et la puissance accordent à une plus large considération.

Le Dodge Durango 2017 détonne par son style tout en robustesse : la massive calandre intègre la double croix propre à la marque, les phares débordent sur les ailes et les boucliers présentent une imposante stature. Annoncé comme le SUV le plus puissant de sa catégorie, le Dodge Durango possède deux motorisations possible ; le premier moteur, le V6 Pentastar de 3,6 L développe 295 ch. quant au second, c’est un V8 hémisphérique de 5,7 L qui promet 360 chevaux. La transmission automatique à 8 vitesses, avec palette au volant pour changement de rapport, est disposée même sur le modèle standard. Le Dodge Durango 2017 est fier de proposer la meilleure capacité de traction sur le segment : remorquage de 2,812 T à 3,265 T selon le moteur. Un habitacle à la pointe de la technologie présente un confort et une modularité (50 positions de sièges) exemplaires, trois rangées de sièges sont disponibles pour 7 places en série, une capacité de chargement rendue possible à 2392 L.

La gamme Durango commence sa série avec le modèle de base SXT, puis GT qui remplace la version Limited, le R/T et enfin le plus luxueux, le Citadel. Un modèle SRT, encore plus sportif doit voir le jour à la fin de l’année 2017 pour un cru de l’année suivante. Il a été présenté au salon de Chicago en Janvier 2017. Le Durango SRT 2018, au look encore plus agressif avec sa calandre nid d’abeille, ses leds incrustés dans le nouveau bouclier saillant et son écope d’air sur le capot, reçoit le renommé moteur hémisphérique 392 (la Charger, Challenger et le RAM en sont équipé) : c’est un V8 de 6,4 L de cylindrée développant 475 ch. à 6000 tr/min. Le couple énorme de 644 Nm à 4300 tr/min permet des accélérations fulgurantes : 4,4 sec pour atteindre les 100 km/h et 13 sec pour les 400 m. Afin de mieux gérer cette puissance (capacité de tracter jusque 3900 kg), Dodge chausse les jantes 20 pouces de sa Durango SRT de pneumatiques Pirelli haute performance. Un système de freinage particulier se dédie, Brembo en prend la charge avec ses étriers 6 pistons à l’avant (4 à l’arrière), un nouvel échappement prend place également. Huit modes de conduite sont en fonction : route-sport-piste-neige-boue-éco-remorquage-personnalisation et adaptent les suspensions plus fermes ainsi que le transfert de couple à toutes les situations possibles. Un levier en T vient agrémenter le côté sportivité de l’habitacle qui reçoit par ailleurs le logo SRT sur les sièges.