Mustang Boss, un nom, un moteur, une voiture américaine de légende que dire une Mustang


Image de ford mustang

Deux courtes années de production, 1969 et 1970 mais une réponse attendue à la victoire de la Camaro dans la Trans Am de 1968. Oui l'origine du modèle vient bien évidemment de la compétition. Ford avait pourtant dominer de nombreuses années avec sa Mustang, il fallait remédier à cette déroute de 1968.

Un homme à l'origine du projet Mister Semon E Knudsen alias "Bunkie". C'est lui qui est à l'aboutissement de la victoire Camaro chez General Motors. Il tourne sa veste très compréhensiblement suite au refus de promotion. Il l'obtient aisément au sein de Ford qui lui donne les rênes tant espérées. Il va avec Larry Shinoda (ex-designer GM) et un peu de prétention appeler Boss la future Mustang mais obligent dans un certain sens toute l'équipe à œuvrer encore plus dans ce sens.

Épuration totale de la ligne, la Boss standard ne comporte ni aileron ni prise d'air qui restent néanmoins en option. Le capot, les contours des phares ainsi que l'arrière sont noir mat et contrastent avec les quatre couleurs au choix : bleu, blanc, jaune ou rouge. Un C est dessiné sur les parties latérales, l'inscription Boss 302 y figure coupant ce C en deux.

Mais revenons à l'essentiel, la partie technique : le nouveau moteur V8, également appelé Boss, est une amélioration du bloc Tunnel Port avec les culasses de l'inédit Cleveland. La solidification de l'ensemble est optimisée et le très performant débit de la pompe à huile renforce la sportivité. La cylindrée d'environ 5000 cm3 correspond au 302 pouce cubes du nom. Pour ne pas effrayer les acquéreurs et berner les assurances, Ford annonce la puissance à 290 chevaux ; on est très loin de la réalité, certains propriétaires s'aperçoivent d'une agressivité supplémentaire de plus de 25% soit presque 400 chevaux. La boite de vitesse est constituée de quatre rapports et d'un levier Hurst, le nec plus ultra.

Une production très limitée, à peine 1600 Boss 302 pour l'année 1969 mais le but étant d'avoir l'homologation pour les compétitions automobiles. Malheureusement cette année, la victoire échappe de peu, il faut attendre 1970 pour que cette Boss devienne une voiture américaine de légende, elle gagne avec honneur la Trans Am. La fabrication s'étend à un peu plus de 7000 exemplaires pour cette année.

En parallèle c'est élaborée la Mustang Boss 429 ; plus chère et disposant de peu d'éléments différents de la Mach1 standard, seul le puissant moteur de 375 chevaux nominaux en font son attrait. Découlera également une Boss 351 à partir de 1971. L'originale 302 reste la plus aboutie esthétiquement et la plus prisée des collectionneurs, les prix peuvent vite s'envoler. Un hommage est rendue à cette Boss 302, Galpin Auto Sports s'est permis une version flashback sur une Mustang récente. Surmédiatisé avec l'émission Pimp My Ride, ce garage californien a réalisé un petit bijou : 630 chevaux pour cette Ultimate Boss 302 qui reprend le style noir mat de 1969. La légende continue...