Lincoln Continental 2017 : la berline des présidents reprend son service dans le luxe d’exception


Image de lincoln continental

La Lincoln Motor Compagny est née en 1917 et a pour vocation la voiture de luxe. Elle est rachetée en 1922 par Ford et devient sa branche de prestige. C’est à partir de 1939 que le premier modèle de Continental fait son apparition, Edsel Ford possède le premier exemplaire et va permettre à Lincoln d’être gratifié voiture de président pendant cinquante ans. Une triste image de Kennedy assassiné à Dallas ternira quelque peu la Continental X-100 mais le fleuron Ford, malgré la prédominance Cadillac, perdure encore aujourd’hui en témoin la sortie prochaine très attendue de la dixième génération de Continental.

Un concept Continental avait été présenté en 2015 à l’Auto Show de New-York laissant une suite très cohérente à la Lincoln MKS déclinante en termes de ventes. L’affaire est entendue : la production est arrêtée et la reprise d’un nom de légende est avérée. Prochainement en vente (Automne 2016), la Continental avec confort, calme et volupté débarque pour le plaisir d’amateurs exigeants : le haut de gamme proposé ce sera et l’usine de Flat Rock au Michigan s’y attèle déjà.

Le cru 2017 signe donc une ligne élégante ; sa grâce est accentuée par la nouvelle calandre disposant d’un maillage exclusif et l’emblème Lincoln fièrement apposé. Les poignées de portes sont dessinées dans les chromes des fenêtres et une simple pression sur le bouton permet l’ouverture assistée (système électronique allemand de verrou développé par Kiekert). L’éclairage aussi ingénieux permet au propriétaire, par simple approche (clé dans la poche), d’avoir luminosité extérieure et intérieure adéquate. La motorisation proposée est un V6 sous trois possibilités : un bi turbo de 2.7 L ou 3 L et un atmosphérique de 3.7 L. A noter que le plus puissant (bi turbo de 3 L) adopte 400 chevaux !

Le mode de conduite normal, confort ou sport permet, tout à chacun ou selon l’humeur, de satisfaire au mieux : les agissements de la voiture sont contrôlés et ajustés avec précision. Quatre caméras de deuxième génération permettent une vision sécuritaire à 360° et adaptent le régulateur de vitesse en fonction de l’environnement ; elles sont également couplées au système anticollision. Lors des manœuvres réduites, les piétons sont pris en considération grâce aux capteurs dont la voiture est munie et une aide aux stationnements parallèles et transversaux. Une technologie du dernier cri dont dispose la Lincoln avec également la SYNC 3, commande vocale pour toute la gestion téléphonique et multimédia.

Habillage en bois précieux taillé au laser, cuir, aluminium brossé ornent magnifiquement l’intérieur de la Lincoln. Des sièges en cuir d’Ecosse, réglables intelligemment depuis la portière dans trente positions, adaptent le passager et le conducteur à un niveau d’excellence pour la posture comme l’aisance. Les sièges inclinables arrière, avec soutien lombaire, peuvent également chauffer ou refroidir à loisir. Avec le gigantesque toit panoramique, la richesse de sensation est améliorée, l’enfermement n’a plus sa place à la vue de l’ouverture béante proposée. Les 19 haut-parleurs intégrés tactiquement permettent de jouir de sonorités exceptionnelles : le système Revel Audio Ultima retransmet une musique tellement authentique. Y aurait-il une justification à quitter le véhicule ?

Pour un prix standard de 44560 dollars (à peine plus de 1000 dollars que la MKS), Lincoln réutilise le nom Continental à bon escient et propose une voiture américaine de prestige qui séduit. Les futurs acquéreurs sauront apprécier à sa juste valeur la nouvelle lignée…