ROUSH un nom évocateur pour la voiture américaine


Image de ford mustang

Jack Roush est entré dans l'élite des préparateurs automobiles américains : il la reçu la nomination en 2006, il est depuis inscrit dans "l'International Motorsports Hall Of Fame". Véritable homme d'affaire à la tête d'une holding (Roush Enterprises) pour le moins compétitive, Roush a fait ses armes au sein de Ford au début de sa carrière.

Né en 1942 à Covington dans le Kentucky, il est passionné dès sa plus la jeune enfance à la mécanique (il démonte et remonte tout ce qui lui tombe sous la main). Il commence une courte carrière dans les rangs de l'assemblage et la transformation de la voiture : Ford contribue à développer un génie. Il décroche alors une maîtrise de Mathématiques le propulsant dans la recherche des performances de la motorisation. Chrysler lui permet pendant un an une autre approche des mécaniques. Il se lance ensuite en roue libre : en 1970, il se spécialise tout particulièrement dans le domaine de la course automobile et des dragsters, il développe via sa société d'ingénierie des Mustang Fastback plus performantes que jamais.

Il s'associe avec Wayne Grapp et leur union contribue à une réussite exemplaire : entre 1970 et 1975, ils remportent à l'aide de leurs Racer Pro Stock des succès dans tous les championnats américains de dragsters et connaissent la renommée. En 1976, il fonde la Roush Performance Engineering et offre ses services à d'autres équipes, il se diversifie dans la course de côte et les moteurs de bateaux. En 1982, un nouveau partenariat fait un plus grimper Roush au sommet de sa carrière : son alliance avec l' allemand Zakspeed Racing connu pour ses victoires en Europe lui permettra nombre de victoires.

Il entre dans la compétition dans différentes catégories : voitures de sport, berlines. Les circuits s'enchainent mais ne se ressemble pas. En 1984, il obtient le titre de meilleur constructeur avec sa Lincoln Mercury. Il remportera par la suite 24 championnats avec en plus la moitié en constructeur pour les sportives et pas moins de 10 Daytona victorieux en berlines, les succès sont impressionnants. Pour parfaire sa réputation, il pénètre en 1988 dans la cour du NASCAR et son pilote Mark Martin arrive directement en pole position dans l'une des courses. Et le plus incroyable est la victoire l'année d'après.

Depuis Jack Roush est le seul et l'unique propriétaire et titulaire dans l'histoire du NASCAR à avoir cinq équipes dans le top 10 en points. Son écurie a connu 260 victoires en championnat (5 remportés) dans 3 séries de NASCAR différentes dont le dernier succès en 2007 dans la série nationale par l'intermédiaire de Carl Edwards. Confirmant son entrée l'année précédent dans le International Motorsports Hall Of Fame, Jack Roush figurera comme une légende pour la voiture américaine. Toutes catégories confondues, Roush approchent les 4000 victoires!

Entre Roush Yates Motors créée en 2005 pour la création des pièces détachées nécessaires aux courses puis Roush Fenway Racing née en 2007 des victoires de NASCAR, Jack a eu le temps de générer près de 2000 postes au sein de Roush Industries qui développent toutes sortes de pièces nécessaires au transport, à l'aviation, aux entreprises électroniques. Avec sa toute première création, la Roush Performance qui maintenant propose aussi du tuning pour le public, les Entreprises Roush sont donc formées par quatre grand pôles qui n'ont pas fini de grandir "The Cat in the Hat" (littéralement le chat dans le chapeau) surnom dont Jack Roush est affublé. Son Panama y est pour quelque chose!

La Roush Performance nous permet d'admirer des modèles de Ford incroyablement boostés : toujours axées vers la performance, les voitures américaines traitées par Roush subissent des métamorphoses à couper le souffle. F-150, Mercure, Cougar, même Focus mais surtout Mustang deviennent de véritables oeuvres d'art, on aura de cesse d'admirer les dernières évolutions Mustang Roush 2010 : la 427R, la 540RH ou encore la stage 3 de 540 chevaux avec une panoplie de modifications étonnantes s'affichant quand même à près de 20000 euros. On n'a pas fini de rêver avec ses préparations de génie!