Ford Flex 2018, le crossover futuriste qui touche à sa fin


Image de ford flex

Depuis 2009 Ford déploie son Flex, il supplante le Taurus X devenu fade à côté. Le nouveau crossover/multivan grand gabarit se caractérise par sa plate-forme remaniée (identique à l'Explorer) et son style avant-gardiste un peu singé de la Mini. Le volume impressionnant accueille dans un grand confort 7 passagers. Pour le millésime 2018, le Ford Flex ne s'accorde pas de changements radicaux, l'extinction étant annoncée pour 2020, demeure pourtant un charme novateur qui marque les esprits et manquera aux plus fidèles admirateurs.

Se développant sur plusieurs segments à la fois, le Ford Flex garde son allure massive et très moderne qui n'a pour autant jamais fait monter la mayonnaise : la popularité n'est pas son crédo. Pourtant le Flex dénote fortement du panorama automobile et s'octroie une belle estime pour ceux qui le possèdent. Il est exact que ses proportions suggèrent de dignes familiales. Cependant, entre les jantes 20 pouces, la double sortie d'échappement et les couleurs tranchées entre la carrosserie et le toit, le Ford Flex est racé.

La motorisation standard du Ford Flex réside dans le V6 de 3,5 L qui délivre près de 287 chevaux avec un couple de 345 Nm. En option, l'EcoBoost de même cylindrée mais équipé d'un double turbocompresseur développe quant à lui 365 ch. et s'accorde un couple de 475 Nm. Ces blocs moteurs sont combinés à la transmission automatique (SelectShift) à 6 rapports. Le système électronique muni de capteurs délivrent exactement le couple moteur nécessaire à chaque roue (en option sur le moteur standard), l'ABS, l'ESP et le contrôle de stabilité viennent renforcer la panoplie du Ford Flex .

L'imposant habitacle recèle tous les équipements modernes adéquats au véhicule. Les sièges chauffants et climatisés sont électriques et disposent d'une mémoire, ils adoptent également une sellerie cuir. Le Ford Flex dispose de trois rangées, les dernières banquettes se rabattant. L'attirail technologique haut de gamme se compose d'un ordinateur de bord qui régit le détecteur d'angle mort, le radar, la caméra de recul, le démarrage à distance sans utilisation des clefs, le régulateur de vitesse adaptatif et des capteurs pour une localisation et une assistance au parking. Les commandes au volant, par ailleurs réglable et chauffant, garantissent une aisance de conduite évidente.

Il reste trois petites années aux aficionados du Ford Flex pour s'en procurer un exemplaire. Dans un marché où les multi-segments sont très minimes ou plus traditionnels, le Flex n'a pas réussi à convaincre le constructeur de le maintenir à longue échéance. Il lui consacre quand même un délai important peut-être dans l'espoir d'un revirement. L'avenir nous dira les termes et si l'usine au Canada continuera à produire le Ford Flex après 2020.