Les Hot Rods, un appel à la puissance


Image de

Las des caractéristiques peu alléchantes de leur véhicules, les possesseurs de voitures américaines, principalement Ford T décidèrent dès 1937 de les modifier dans un souci de puissance.

Des changements radicaux s'opèrent : le remplacement du moteur entraina des modifications de suspension (rabaissées), de freins, de jantes et de pneus (plus larges), de direction et boite de vitesses.

Un allègement de toute la structure a été pris en considération, tout composant inutile était ôté, les Hot Rods sont nés de toute cette alchimie.

Le phénomène dura près de vingt ans, se tassa puis le mouvement repris à partir du milieu des années 60, les nouvelles générations reprirent vite goût à cet élan d'intensité d'autant plus que les moteurs d'origine se surpassaient (c'était l'ère des muscle-cars).

Il s'organisa alors des courses sauvages sur les lacs asséchés de Californie.

Malgré les restrictions draconiennes de l'époque, le Hot Roding faisait toujours autant d'émules mais devint vite réservé aux passionnés plus aisés du fait de la rareté des plate-formes et carrosseries originelles.

Les carrossiers les plus chevronnés participèrent à des concours pour dévoiler leur bijoux, les prix s'envolèrent.

On reste toujours subjugué face à ces bolides et en témoin les nombreux magazines toujours d'actualité, l'ère des Rods n'a pas fini de susciter nos passions...et pourvu que ça dure!